Sélectionner une page
BIENVENUE A ANAÏS, NOTRE OFFICE MANAGER

BIENVENUE A ANAÏS, NOTRE OFFICE MANAGER

Bienvenue à Anaïs, notre Office Manager !

Arrivée en Septembre 2019 et à plein temps depuis Novembre, nous vous présentons Anaïs, notre Office Manager. De la gestion financière, ressources humaines, juridique et suivi qualité des projets, rien ne lui échappe, elle est sur tous les front pour le bon fonctionnement de l’Agence et des projets.

Portrait d’une Office Superwoman ! 

 

Mission #1 : Compta – contrat – tableaux de bord à toutes les sauces

 

Elle couvre tous les aspects administratifs de l’Agence : saisie comptable, rédaction des contrats, réalisation de tableaux de bord, prévisions de trésorerie et suivi qualité des projets, elle veille au grain pour que tout se passe bien. Elle passe d’un débit à un accord de confidentialité, d’un devis à la gestion de la paie, d’un tableau de bord à une GPEC. Les journées se suivent mais ne se ressemblent jamais, et les imprévus, encore moins ! 

  

Mission #2 : Précision – rigueur – suivi

 

 Ce qu’on aime chez Anaïs c’est que c’est net, précis et efficace ! Avec elle, les dossiers avancent, à la « Deutsche Qualität » qui est, sans surprise, sa langue de prédilection ! Et ce n’est pas chose aisée, car chaque jour apporte son lot d’imprévus à gérer, son lots de nouveaux projets, de nouvelles idées. Bref, heureusement qu’on peut compter sur elle, pour nous faire partager son sérieux, son suivi et sa rigueur. Avec elle, on est toujours sur le droit chemin ! 

Mission #3 : Reporting, reporting, reporting

 

Grâce à nos outils digitaux, nous avons mis en place un reporting 360° qu’Anaïs nous génère chaque semaine : comptabilité, trésorerie, relance clients, encours fournisseurs, performances commerciales, marges, performances en termes de communication. Tout est scruté, analysé de façon hebdomadaire, pour étudier au mieux notre performance. Une vraie mine d’or pour mieux avancer chaque jour !

 

 

Sa dernière prouesse : dompter la TVA y compris pour vendre à l’étranger ! Nos cartes sont référencées sur toutes les plateformes Amazon d’Europe… et ce n’est pas un jeu d’enfant de s’y retrouver avec toutes ces déclarations et numéros de TVA à obtenir. Grâce à elle, nos amis Italiens, Allemands, Espagnols et Anglais pourront eux-aussi acheter leurs cartes. N’hésitez pas à partager le lien à vos correspondants étrangers ! https://amzn.to/3327xDG 

 

VIN ET ALLERGIES, COMMENT S’EN SORTIR ?

VIN ET ALLERGIES, COMMENT S’EN SORTIR ?

Le vin, la boisson la plus consommée en France ne cesse de séduire de nouveaux amateurs. Malchance pour ceux qui ne peuvent pas en boire et qui doivent se contenter d’une simple eau gazeuse. Parmi ceux-là,  on retrouve les allergiques. Eux ? Ils peuvent en boire oui bien-sûr, mais si c’est pour avoir des douleurs abdominales, une rhinite ou des difficultés à respirer, “non merci”!

Vin et allergies, comment s’en sortir ?

D’où proviennent-elles ? Les allergies proviennent des substances présentes dans celui-ci : pour le vin, l’allergène principal est le soufre (aussi connu comme “les sulfites”). Les sulfites servent à conserver le vin pour une durée plus ou moins longue. On note aussi un nouvel allergène, l’éthanol (alcool), mais aussi les tanins, la sérotine mais aussi, plus rare, le lait, les œufs ou les hyménoptères  (des substances allergènes provoquées par les abeilles). Les causes peuvent différer d’une personne à une autre, évidemment.

Quels symptômes ? L’allergique peut avoir des douleurs abdominales, des éternuements nombreux, écoulements nasals (rhinite), démangeaisons et pour les asthmatiques des difficultés à respirer.

Comment s’en sortir ? Tout d’abord, l’idéal serait de faire des tests pour déterminer la cause exacte de l’allergie. Si vous êtes intolérant aux sulfites, alors dans ce cas privilégiez les vins rouges et surtout, les vins natures avec pas de sulfites ajoutés. Pour les allergiques, malheureusement, le vin contient naturellement des sulfites, donc il faudra tout simplement se tourner vers une autre boisson.

De plus en plus d’allergies ? On a tendance à remarquer que de plus en plus de personnes deviennent intolérantes à divers allergènes et notamment aux sulfites. La raison : on décèle plus facilement les allergies et intolérances. Mais on a un seuil de tolérance maximum : une fois ce seuil franchit, l’intolérance est déclenchée. On a eu tendance à mettre beaucoup de sulfites dans les vins pour éviter qu’ils tournent au vinaigre… un peu trop ! On en paye la conséquence !

En bref : si vous commencez à devenir intolérant à un allergène, demandez à votre caviste un vin qui en contient peu. Et sinon, vous pouvez tester des cocktails sympas comme le Virgin Mojito,  la Virgin Margarita ou une sangria blanche sans alcool aux pommes et à la cannelle pourront tout aussi bien vous correspondre !

Un Virgin cocktail à défaut d’un verre de vin !

Sources :

http://www.fourchette-et-bikini.fr/cuisine/recettes-minceur/15-recettes-variees-de-cocktails-sans-alcool-fortement-apprecies.html

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/585-allergie-au-vin-causes-symptomes-et-traitement#causes

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/2053-allergie-ou-intolerance-aux-sulfites

https://allergies.ooreka.fr/astuce/voir/187526/allergie-au-vin-info-ou-intox

https://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/vin-intolerance

Contribution : Laurie Gaudiau

VIN ORANGE, UNE TENDANCE ?

VIN ORANGE, UNE TENDANCE ?

Vous vous demandez surement ce qu’un vin orange vient faire là. Les vins blancs, rouges, rosés et maintenant le vin orange ? Aujourd’hui, les tendances sont de plus en plus folles. Entre cocktails, mousseux rouges et vin orange, ça ne s’arrête plus. Qu’est-ce qu’un vin orange ?

Vin orange, pourquoi cette tendance ?

D’où vient-il ? Le vin orange a été créé par les Anglo-Saxons. Ils voulaient mettre en avant la couleur du vin issue des raisins blancs macérés. L’objectif est de faire un nouveau type de vin : plus concentré, plus aromatique. En fait, c’est plutôt un retour en arrière, car les Grecs, les Romains utilisaient déjà cette technique, oubliée par l’œnologie moderne.

Pourquoi cette couleur ? Les Anglo-Saxons ne se sont pas cassés la tête. Le processus de fabrication est le même que celui d’un rouge : la peau des raisins blancs est laissée en contact avec le jus, pendant un temps plus prolongé. D’où la couleur orange plutôt que jaune.

Quel goût ? Le vin orange peut avoir un goût toasté, de fruits secs, coing, miel. Évidemment, le goût varie en fonction de la variété de raisin, du producteur et même de vous !

Quel accord mets-vin orange ? Il est utilisé comme du vin rouge. Il peut donc s’accorder avec des aliments lourds, riches et gras. Les Japonais sont aussi convaincus que le vin orange s’accorde parfaitement avec les sushis et les sashimis. À vous de tester !

Tendance mais pas qu’en France !

Qui ose ? La production de vin orange se propage. En effet, l’Italie, la Slovénie et la Croatie ont décidé de se lancer. Quoi de plus intrigant que de revenir à l’époque de nos ancêtres ? Combiner tradition et modernité est un vrai défi, mais c’est un combo original. Ce vin recommence aussi à voir le jour en Allemagne, en Géorgie, en Autriche, en Australie, et… en France ! Vous aurez peut-être la chance de goûter le vin “La Roque Blanche” du Domaine Gauby par exemple. Les Etats-Unis sont tombés totalement amoureux du “orange wine”, c’est très trendy ! Autrefois non-consommateurs de ces vins, ils ont découvert ceux-ci il y a environ 10 ans. Depuis, c’est un vrai succès.

Un vin orange de niveau : Si vous voulez vraiment essayer un orange de compétition : Le Sepp Muster Erde (Autriche) est macéré une année entière et le orange est très sombre. Il y a aussi les Larmes de Faisan Kisi : de Géorgie, la bouteille est stockée dans un récipient d’argile enfouis sous le sol. Le vin est très aromatisé et fort en tannins.

Le vin orange, une vraie tendance ? On peut dire que oui, les restaurants commencent à s’en procurer comme le Coquine à Portland qui possède des vins oranges du monde entier. Les pays semblent conquis par son côté funky et la tendance est au beau fixe.

Vin rouge, blanc, rosé et vin orange ? Juste une tendance ou un vin à ancrer dans l’histoire ?

Sources :

https://www.orangewinefestival.ehttps://www.elle.com/culture/a47092/what-is-orange-wine-explainer/u/index.php/en/what-it-is

https://winefolly.com/review/orange-wine/

https://www.elle.com/culture/a47092/what-is-orange-wine-explainer/

https://www.cavepurjus.com/fr/module/stblog/162_sepp-muster.html

http://cheersonline.com/2017/07/05/explaining-the-orange-wine-trend/

Contribution : Laurie Gaudiau

LES VINS MÉDAILLÉS, ARNAQUE OU OPPORTUNITÉ ?

LES VINS MÉDAILLÉS, ARNAQUE OU OPPORTUNITÉ ?

 8 français sur 10 ont déjà acheté un médaillé. Les concours et médailles ne cessent de se multiplier : arnaque ou aubaine ? vitaVINUM a participé à plus de 40 concours de vins en France et en Europe, pour connaître les coulisses. Question ultime : faut-il se fier aux médailles ? Réponse nuancée…

 

La réglementation des concours

 

Oui les concours sont réglementés ! Il existe plus de 200 concours en France dans lesquels les producteurs peuvent s’inscrire. Les vins sont cachés pour ne pas influencer le choix des jurys. Les producteurs doivent payer pour participer au concours, 50 euros en moyenne par référence présentée. Chaque vin est soumis à au moins 3 professionnels et les amateurs peuvent aussi y participer. Par exemple, le Concours Général Agricole, il y a à minima 2 professionnels pour 2 amateurs. Chaque dégustateur doit déguster une moyenne de 30 échantillons en 2 heures.

 

Pour être reconnu, le Concours doit être enregistré par les Fraudes. Dans ce cas, seuls 30% des vins présentés peuvent être médaillés. C’est beaucoup mais ce n’est pas la majorité : en gros, lorsque vous prenez une bouteille présentée, c’est une bouteille du “haut du panier”.

 

Il y a toujours un “MAIS”

 

Les grands vins, les grands absents ! Les Grands Vins qui se vendent sur pré-réservation 2 ans à l’avance n’ont évidemment aucun intérêt à se présenter aux concours. Leur réputation est faite, leurs volumes déjà vendus.  Il ne faut pas se leurrer : l’objectif des médailles est de pouvoir vendre davantage.

 

La médaille de bronze, c’est du passé : La médaille de bronze commence à disparaître car elle ne séduit pas vraiment les consommateurs. Certains concours ont commencé à la supprimer au profit d’une nouvelle catégorie : “le prix d’excellence”, une catégorie qui détrône l’or. Du coup, un vin argent c’est l’équivalent d’un vin bronze (désolé de vous décevoir !).

 

L’avantage économique : Certains producteurs n’hésitent pas à s’inscrire sur beaucoup de concours pour bénéficier des médailles d’or. Sur chaque concours, les producteurs peuvent proposer jusqu’à 15 bouteilles. Sachant qu’il y a plus de 200 concours en France, les producteurs ont vraiment une plus-value à gagner. Une médaille valorise le vin et 75% des vins médaillés sont achetés dans des grandes surfaces. De plus, les producteurs primés peuvent augmentés leurs prix jusqu’à 20 %, un avantage à ne pas rater.

 

Attention !

 

Le consommateur n’est pas gagnant : ce n’est pas parce que le vin est médaillé qu’il est excellent. Mais surtout, le producteur va répercuter le prix du concours et de la médaille sur le prix final. C’est donc le consommateur qui paye le surcoût engendré !

Vous réfléchirez 2 fois avant de l’acheter maintenant… Un vin médaillé n’est pas un gage de qualité, mais reste tout de même un vin “qui sort du lot”, notamment si vous achetez une médaille d’or. Mais vous en paierez le prix !

Mieux vaut se renseigner sur le type de concours avant d’acheter, cela vous évitera les critiques d’un sommelier sur votre vin médaillé “en carton”….

 

 

Sources :

http://plus.lesoir.be/106178/article/2017-07-25/faut-il-se-fier-aux-vins-medailles

http://www.lasommeliere.com/P-229-38-F1-un-vin-medaille-est-il-meilleur.html

http://www.larvf.com/,vins-vignerons-degustations-competition-bouteilles-medailles-or-argent-concours-general-agricole-de-paris,13181,4247556.asp

VERS LA FIN DES VINS DOUX NATURELS

VERS LA FIN DES VINS DOUX NATURELS

Muscat, Banyuls, Rasteau, Maury… ces vins sont des vins plus forts en alcool. Autrefois très prisés à l’apéritif, on les a peu à peu délaissés. Aujourd’hui, ne reviendraient-ils pas en force ?

Vins doux naturels, kezako ?

Ces vins sont vinifiés comme des vins “normaux”, à partir de raisins récoltés à bonne maturité. Puis on arrête la fermentation en ajoutant de l’alcool. À l’arrivée, on obtient un vin plus sucré (car la fermentation ne s’est pas terminée) et avec un degré d’alcool plus élevé +/- 20°C (suite à l’ajout d’eau-de-vie). C’est donc bien un vin doux naturel de part ce processus artisanal.

Vers la fin des vins doux ?

Par nature, ces vins ont 2 caractéristiques qui ne sont pas “tendance” : ils sont forts en alcool et très sucrés. Aujourd’hui, on recherche des apéritifs plutôt amers et légers. Tout l’inverse ! Il faudra prévenir Pépé que son Banyuls n’est plus dans l’air du temps !

“L’effet Spritz” ou comment faire du nouveau avec de l’ancien !

Ces vignerons ont décidé de défendre leur produit, quitte à … les couper avec de l’eau ! Si le mélange de vins était, il y a encore quelque années, une vraie hérésie, désormais c’est une vraie opportunité ! L’effet Spritz, vous connaissez ? On se sert d’une boisson “Old School” et on en fait un cocktail super trendy, frais, léger, attractif !

Le roussillon Spritz : Il est réalisé à partir d’un Muscat de Rivesaltes (évolue vers la mûrs et fruits exotiques). Il vous faut 6 cl de Tonic (à ajouter à la fin),  1 cl de citron vert, 3 cl d’eau de Rose, 5 cl de Muscat et des glaçons.

La dame Jeanne : Changeons un peu et optons pour du Banyuls Rimage pour des arômes de cerise, cassis et myrtille. Les ingrédients : 4 cl de Banyuls, 1 cl de Gin, 1 cl de Campari, 4 cl de jus d’orange et des glaçons. Shaker ! Et c’est fini.

Au final, mis à la marge par les Rosés et Prosecco, les VDN ont décidé de concurrencer d’autres boissons : les spiritueux. Grâce à ces vins, les cocktails sont plus légers, plus fruités et surtout moins chers ! Tout ce que recherche le consommateur !

Alors cet été, pensez aux cocktails vins doux et naturels !

Sources :

http://www.larvf.com/,qu-est-ce-qu-un-vin-doux-naturel,12580,1110107.asp

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vin_doux_naturel

https://www.cazes-rivesaltes.com/cocktail-vins-doux-naturels/

Contribution : Laurie Gaudiau