Sélectionner une page

Il n’est pas donné à tout le monde la capacité à gérer une exploitation viticole. C’est quelque chose d’assez complexe, car il y a énormément de choses à gérer. Aujourd’hui, le digital est quelque chose d’implanté qui a fait ses preuves dans plusieurs domaines. La chaîne de valeur de l’industrie vitivinicole n’a pas échappé à l’arrivée du digital. En effet les exploitations sont de plus en plus ouvertes en matière d’innovations, et il existe aujourd’hui plusieurs moyens de mieux gérer son exploitation avec l’aide du digital.

 

Comment mieux gérer son exploitation avec le digital aujourd’hui ?

 

L’augmentation de la consommation et la recherche de produits de plus en plus qualitatifs ont poussé l’industrie vitivinicole à se pencher vers une viticulture de précision. Pour cela, les exploitations sont alors fortement aidées par le digital qui s’implante de la sélection de plants de vignes à la mise en bouteille, et même plus loin que ça, pour aller impacter le consommateur final. 

Aujourd’hui le digital est implanté dans le maillon de l’irrigation, avec des systèmes permettant de nourrir et d’irriguer les plantes mis en vente. En effet sont commercialisés des tuyaux, drippers et filtres nécessaires pour la micro-irrigation, des extincteurs automatiques à eau et des logiciels de contrôle et de gestion de l’irrigation. L’irrigation n’est pas le seul maillon impacté, les logiciels de gestion ont également connu une forte croissance ces dernières années, notamment grâce à des logiciels permettant de planifier rapidement des tâches et de les partager aux employés, de gérer l’utilisation d’intrants grâce à un système dynamique d’inventaire et de comparer leurs prix, d’estimer les charges de l’exploitation et de générer automatiquement des rapports financiers.

Ce sont ses deux maillons de l’industrie vitivinicole qui sont les plus impactés par le développement du digital aujourd’hui. Néanmoins, il ne cesse de se développer et pourrait toucher la quasi-totalité de l’industrie d’ici 10 ans.

“160 entreprises innovantes viennent de capter plus de 3,7 milliards de dollars d’investissement pour transformer l’industrie vitivinicole d’ici cinq ans.” Les Echos Solutions

 

Et à l’avenir ?

 

Le développement de robots, l’IOT, la centralisation des données et l’intelligence artificielle laissent entrevoir une production viticole de plus en plus automatisée dans les années à venir. En effet, il existe aujourd’hui des robots qui se déplacent de manière autonome dans le vignoble et procèdent au désherbage automatique sous le rang, pouvant donc remplacer le travail d’un homme. 

Les innovations seront présentes dans tous les domaines de la chaîne de valeur de l’industrie vitivinicole, de la plantation et la culture de la plante à la vente de bouteilles jusqu’au consommateur final avec des solutions anti-fraudes. Des emballages connectés permettent d’authentifier et de suivre le vin, le système NFC permet d’empêcher la contrefaçon du vin, des étiquettes et bouchons équipés de puces électroniques d’identifier une bouteille. 

Le digital a donc dernièrement fortement impacté la chaîne de valeur de l’industrie vitivinicole en s’implantant dans certains maillons de celle-ci. Le digital est ici utilisé comme un complément à l’homme pour gérer l’entreprise et permet une viticulture de précision grâce à des systèmes innovants. Des solutions innovantes de la plantation à la vente de bouteilles ne cesseront d’apparaître ces prochaines années pour toujours plus accompagner les exploitants dans la gestion de leur entreprise.

 

 

Comme vous l’avez vu, les avantages de digitaliser votre exploitation sont nombreux. Et si vous pensez que l’aventure du numérique est trop compliquée, vitaVINUM est là pour vous aider dans cette démarche !