8 français sur 10 ont déjà acheté un médaillé. Les concours et médailles ne cessent de se multiplier : arnaque ou aubaine ?

 

VitaVinum a participé à plus de 40 concours de vins en France et en Europe, pour connaître les coulisses. Question ultime : faut-il se fier aux médailles ? Réponse nuancée…

 

 

Oui les concours sont réglementés ! Il existe plus de 200 concours en France dans lesquels les producteurs peuvent s’inscrire. Les vins sont cachés pour ne pas influencer le choix des jurys. Les producteurs doivent payer pour participer au concours, 50 euros en moyenne par référence présentée. Chaque vin est soumis à au moins 3 professionnels et les amateurs peuvent aussi y participer. Par exemple , le Concours général Agricole, il y a a minima 2 professionels pour 2 amateurs. Chaque dégustateur doit déguster une moyenne de 30 échantillons en 2 heures.

Pour être reconnu, le Concours doit être enregistré par les Fraudes. Dans ce cas, seuls 30% des vins présentés peuvent être médaillés. C’est beaucoup mais ce n’est pas la majorité : en gros, lorsque vous prenez une bouteille présentée, c’est une bouteille du “haut du panier”.

Les grands vins, les grands absents ! Les Grands Vins qui se vendent sur pré-réservation 2 ans à l’avance n’ont évidemment aucun intérêt à se présenter aux concours. Leur réputation est faite, leurs volumes déjà vendus.  Il ne faut pas se leurrer : l’objectif des médailles est de pouvoir vendre davantage.

La médaille de bronze, c’est du passé : La médaille de bronze commence à disparaître car elle ne séduit pas vraiment les consommateurs. Certains concours ont commencé à la supprimer au profit d’une nouvelle catégorie : “le prix d’excellence”, une catégorie qui détrône l’or. Du coup, un vin argent c’est l’équivalent d’un vin bronze (désolé de vous décevoir !).

L’avantage économique : Certains producteurs n’hésitent pas à s’inscrire sur beaucoup de concours pour bénéficier des médailles d’or. Sur chaque concours, les producteurs peuvent proposer jusqu’à 15 bouteilles. Sachant qu’il y a plus de 200 concours en France, les producteurs ont vraiment une plus-value à gagner. Une médaille valorise le vin et 75% des vins médaillés sont achetés dans des grandes surfaces. De plus, les producteurs primés peuvent augmentés leurs prix jusqu’à 20 %, un avantage à ne pas rater.

Le consommateur n’est pas gagnant : ce n’est pas parce que le vin est médaillé qu’il est excellent. Mais surtout, le producteur va répercuter le prix du concours et de la médaille sur le prix final. C’est donc le consommateur qui paye le surcoût engendré !

Vous réfléchirez 2 fois avant de l’acheter maintenant… Un vin médaillé n’est pas un gage de qualité, mais reste tout de même un vin “qui sort du lot”, notamment si vous achetez une médaille d’or. Mais vous en paierez le prix !

Mieux vaut se renseigner sur le type de concours avant d’acheter, cela vous évitera les critiques d’un sommelier sur votre vin médaillé “en carton”….

 

 

Source :

http://plus.lesoir.be/106178/article/2017-07-25/faut-il-se-fier-aux-vins-medailles

http://www.lasommeliere.com/P-229-38-F1-un-vin-medaille-est-il-meilleur.html

http://www.larvf.com/,vins-vignerons-degustations-competition-bouteilles-medailles-or-argent-concours-general-agricole-de-paris,13181,4247556.asp

Share This