Aujourd’hui nous sommes face à une nouvelle ère : les nouvelles technologies, le digital, les outils connectés, toutes sortes de nouvelles pratiques qui sont censées nous faciliter la vie…. ou presque ? On estime souvent que le vin est légèrement en retard dans la transformation digitale. Et cause, conséquence ou simple corrélation, les générations X ou Y ont plutôt tendance à se détourner du vin au profit des cocktails, de la bière ou même des boissons sans alcool… vitaVINUM a choisi de tous nous réconcilier et de montrer que grâce au digital, nous pouvons le rendre accessible….

 

 

#1 Le digital stimule la connaissance

 

Ce n’est pas par désintéressement que les jeunes n’arrivent pas à s’initier au vin : 78 % des jeunes souhaitent améliorer leurs connaissances concernant le vin.  Mais c’est un domaine qui reste inaccessible… Aller voir un vigneron, ça prend du temps et de l’argent. Et on n’a pas tous envie de passer un diplôme de sommelier pour simplement savoir quel vin choisir au restaurant ! 

Le digital est LA solution : une recherche, un clic et hop, l’info qu’il nous faut ! Grâce au digital, la recherche d’informations ne prend ni du temps, ni de l’argent, donc les 78 % vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous informer. Et vitaVINUM est là pour vous donner l’information qu’il vous faut, ni plus, ni moins ! 

 

 

#2 Le digital, la facilité avant tout 

 

Il est difficile même quand on s’y connait, de choisir le vin qu’il nous faut. À travers le digital, vous éviterez de vous casser la tête. Entre application, internet, il est très facile de choisir le vin qu’il vous faut. 

Pour le producteur, le digital est aussi une révolution. C’est beaucoup plus facile d’explorer 70 hectares à l’aide d’un drone n’est-ce pas ? Et c’est bien plus simple de présenter ses vins à des touristes anglais ou allemands alors qu’on ne parle pas leur langue !

 

 

#3 Le digital, utile pour le viticulteur

 

Grâce au digital, de nombreux viticulteurs pourront exprimer leur philosophie et leur passion ailleurs que sur le domaine. Ils pourront se faire connaître en France, voire dans d’autres pays. Un vrai tremplin pour ceux qui visent l’international. 

 

 

#4 Le digital, c’est la différenciation

 

Vous avez un concurrent rude et vous voulez vous en débarrasser ? Pensez au digital. Ça séduit vraiment pas mal de monde, et ça donne un côté moderne. Aujourd’hui, de plus en plus de technologie de pointe deviennent accessibles : cartographie interactive, traduction automatisée, imagerie 3D. On peut arriver à faire voyager notre client, depuis son PC jusque dans nos vignes. C’est donner une autre vision du vin, et c’est l’originalité que les consommateurs recherchent aussi. 

 

 

#5 Le digital, c’est la confiance

 

Avoir un site internet, un blog, être présent sur les réseaux sociaux, en grande surface ou dans les caves : plus on vous voit, mieux c’est. Le digital permet de convaincre et de renforcer la confiance et la crédibilité. C’est le moyen de tisser un lien étroit avec son consommateur. Le site internet montre vos produits phares, votre philosophie et votre savoir-faire. 

 

 

Voilà ! Le vin c’est bien, mais avec le digital c’est mieux. Beaucoup trop de gens ne connaissent pas la culture du vin, le digital est l’élément qui répondra à toutes vos questions et vous aidera à la quête de la culture vinicole.

 

 

Pour en savoir plus :